Sujets non conventionnels

Les femmes et les mathématiques
Vers la fin du XVIIIe siècle, les hommes ne croyaient pas vraiment que les femmes pouvaient comprendre les mathématiques.Francesco Algarotti, par exemple, publia une petit ouvrage intitulé : « La théorie de Sir Isaac Newton expliquée aux dames ». Il utilise comme exemple, le « flirt » entre un gentilhomme et une marquise pour faire comprendre l’attraction universelle!

En 1794, Sophie Germain doit prendre un nom d’homme, Antoine-Auguste Le Blanc, pour pouvoir présenter ses travaux à l’École Polytechnique de Paris!

Heureusement, bien des choses ont changé à ce sujet. À l’université Laval, par exemple, dans les cours du Baccalauréat en Statistique, les étudiantes sont fortement majoritaires!

Liens avec d’autres sites

Voici des sites qui pourront vous intéresser si vous aimez les mathématiques qui s’écartent un peu des sentiers battus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *